....bienvenue chez moi


*****
Bienvenue dans mon nouvel espace
"le crayon et la plume"
*****

mardi 8 août 2017

*Je t'ai cherchée




Photo : Faby

"Je t’ai cherchée 

Dans tous les regards, 
Et dans l’absence des regards, 
Dans toutes les robes, dans le vent,
Dans toutes les eaux qui se sont gardées, 
Dans le frôlement des mains, 
Dans les couleurs des couchants,
Dans les mêmes violettes,
Dans les ombres sous les hêtres, 
Dans mes moments qui ne servaient à rien,
Dans le temps possédé,
Dans l’horreur d’être là, 
Dans l’espoir toujours
Que rien n’est sans toi, 
Dans la terre qui monte
Pour le baiser définitif, 
Dans un tremblement
Où ce n’est pas vrai que tu n’y es pas".

Eugène Guillevic


(Élégie, Sphère - éditions Gallimard, 1963)*


***






dimanche 6 août 2017

Un heureux dimanche !


"LRésultat de recherche d'images pour "photo gratuite pixabay roses anciennes"


La bonté en parole amène la confiance. La bonté en pensée amène la profondeur. La bonté en donnant amène l'amour".

Lao-Tseu


***



A toutes et tous,
Un heureux dimanche.
Je vous embrasse.

Den


***



vendredi 14 juillet 2017

*Hommage à Camille assassinée lors de l'attentat de Nice (86 morts) le 14 juillet 2016..





Plage, Sable, Pierres, Coeur, Amour


Hommage à Camille Murris,  texte rédigé par Marek, ami intime de la famille.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------









"Camille
Une année est passée. Les jours ont défilé, avec leur lot de leçons utiles. J'aurais tant à te dire, à toi qui sais déchiffrer l'amour caché derrière les actes et les mots. Et tu m'écouterais, une fois de plus, les yeux penchés sur mes sentiments.
Mais qu'ignores-tu encore du cœur des hommes, depuis que tu composes l'éternel? Ta position parmi les étoiles te révèle forcément les vérités du monde, toi qui étais déjà si clairvoyante.
J'aimerais donc plutôt te poser des questions et comprendre. Comprendre de quoi sont faites mes larmes qui mélangent espoir et dépit devant les scènes de mon temps, depuis que tu n'es plus là.
Camille, comment se fait-il que la valeur des choses soit si difficile à saisir? Pourquoi nous agitons-nous autour du gouffre de nos basses manies, au lieu de vivre, comme tu savais le faire? Pourquoi cet entêtement à demeurer les étrangers de nos aspirations ? Il serait pourtant simple de nous concerter, d'avancer lorsque c'est nécessaire, de nous arrêter lorsqu'il est encore temps. Tout se déroule comme si nous ne pouvions plus rien, comme si le domaine du choix était hors de portée. Il est rare qu'un "oui" ou un "non" porte assez de sincérité pour que je tende encore l'oreille.
Tout de même Camille, pourquoi les gens font-ils cela? Pourquoi la jalousie est mieux partagée que l'écoute, l'excès mieux diffusé que la patience, la rivalité mieux défendue que l'entente? D'où vient ce goût pour l'affrontement qui tourne dans bien des cas à l'obsession? La lutte contre son prochain comme prélude à la mort me révolte avec une certaine rigueur depuis que tu es partie. Quand je la dénonce, on me traite de doux rêveur et l'on m’assène que "les humains sont ainsi". Mais je n'y crois pas une seconde et tu sais aussi pourquoi.
Comment aurions-nous pu Camille, construire une telle relation avec ta famille depuis quelques mois, si cet horizon était indépassable? Comment nous serions-nous retrouvés avec pareille certitude, en sachant que nous pouvions nous faire une absolue confiance dans cette terrible épreuve? Qui serait assez fou pour croire que tu n'es pas encore là sous une autre forme pour orchestrer notre si belle complicité? Car oui, ta présence est manifeste au-delà de nos seuls souvenirs. En devinant ta place, nous nous mettons en ordre pour accueillir les restes de beauté qui demeurent ici-bas. L'amour que j'éprouve pour toi ne faiblira jamais, voici mon seul repère permanent parmi les hommes.
Comment arrives-tu à me transmettre encore ce sourire Camille, qui m'offre le courage de continuer à interroger ce monde? Quelle est cette force immense que tous les gens qui te connaissaient vraiment ont ressenti en te croisant et ressentent toujours lorsqu'ils pensent à toi? Pourquoi suis-je à ce point persuadé que l'essentiel réside dans ce joyau que tu nous a légué et que tu entretiens?
Tu façonnes encore mon présent et demeures plus que jamais le miracle de ma vie. Tu continues à me transmettre des bribes de ce qui m'échappe, juste assez pour que je désire âprement en savoir plus. En chaque personne que je croise, je recherche et trouve un peu de toi, dans ses attraits cachés, au-delà du maîtrisable.
Camille, tu parviens à être le meilleur réconfort à ta propre absence grâce à ta vie et aux traces qu'elle a laissées. Tu es tout mon courage. Je t'embrasse depuis les bribes de la Terre qui émergent encore.
Marek"


---------

de plus, et sous l'égide d'Anne Murris la maman de Camille, et à l'nitiative de l'Association Exploits sans frontières,  16 marcheurs ont déposés 86 galets sur  le Toit du Monde, aux couleurs de la France :  bleu blanc rouge.

Ces galets ont été peints par des enfants de Nice, en situation d' handicap.


86 galets seront déposés sur l'Himalaya, en hommage aux 86 victimes de l'attentat de Nice.

Pour les victimes de l'attentat,
pour continuer le devoir de mémoire.

*****


















    samedi 24 juin 2017

    *Pause...



    Ont Augmenté De, Fleur, Fleurs, Rose


    C'est le temps des vacances....

    Un p'tite pause  s'impose...

    bonnes vacances à vous,

    et je vous dis à bientôt.

    Je vous embrasse.

    Den


    ***



    lundi 19 juin 2017

    *Belle orchidée !



    Orchidée, Orchidée Thai, Fleur, Fleurs

    Une belle orchidée

    offerte

    pour parfumer votre semaine.

    Je vous embrasse.

    Den

    ***


    lundi 5 juin 2017

    *Et le souffle de toutes choses chante....






    Un heureux lundi de Pentecôte je vous souhaite.
    Je vous embrasse.


    Den

    *****